➔ RELIGIONS ET CROYANCES

Taoïsme et développement

Vous êtes ici : » » Taoïsme et développement ; écrit le: 14 avril 2012 par chiraz

Par rapport au développement, l’intérêt du taoïsme réside dans tous ses apports aux sciences et à la connaissance grâce aux techniques de recherche de l’immortalité. De nouveau une quête religieuse, spirituelle eut des conséquences matérielles bien pratiques. Les nombreux exercices physiques, la recherche diététique et alchimique développèrent non seulement les connaissances psychosomatiques, psychologiques, botaniques, zoologiques et pharmaceutiques mais aussi les connaissances physiques et chimiques telles que celles portant sur les explosifs et le magnétisme. Enfin le taoïsme a induit toute une littérature fantastique riche en termes aussi ésotériques qu’éblouissants.

Sous l’influence taoïste, « l’art de guérir » connut un développement précoce et fécond. Encore aujourd’hui existe en Chine, à côté de la médecine européenne, une médecine traditionnelle héritière de la science taoïste. La particularité de cette médecine est qu’elle se veut globalisante : elle ne considère pas la maladie mais bien le malade. Pour elle, l’homme, inséré dans un système de relations avec l’extérieur, possède différents organes reliés par tout un réseau d’énergies subtiles derrière lequel se profile la loi du yin et du yang. Via des techniques telles que l’acupuncture ou certains massages, l’Occident redécouvre encore maintenant la richesse de cette approche médicale globale. Les maladies de la civilisation moderne, résultant notamment de certaines pollutions, rappellent toute la richesse de l’approche taoïste du « malade », victime tant du dysfonctionnement interne que de rapports avec un environnement dégradé.

Vidéo : Taoïsme et développement

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Taoïsme et développement

← Article précédent: Confucianisme : Les techniques de l’immortalité Article suivant: Le bouddhisme rencontre le confucianisme

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles