Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ RELIGIONS ET CROYANCES

Les parties du corps

Vous êtes ici : » » Les parties du corps ; écrit le: 19 janvier 2012 par mariouma

Rares sont les parties du corps qui n’ont pas un sens symbolique dans une religion ou une autre. On peut ainsi passer en revue quelques pièces de notre anatomie :
-Le cœur, avant d’être relégué par la science au rang d’une vulgaire pompe interchangeable, était considéré comme l’organe le plus noble, le siège de la vie. C’est en fait le seul de nos organes dont la vie est perceptible par ses battements. De là, on en a fait tout naturellement le siège des passions, de l’amour, de l’intuidon… Il a même été récupéré par la polidque puisque le cœur est à gauche. La religion aztèque, qui s’était mis l’étrange idée en tête que le soleil avait besoin de sang pour tourner (peut-être parce qu’il est rouge au début de sa course), lui sacrifiait quotidiennement des êtres humains à qui l’on arrachait le cœur de la poitrine.
La religion catholique n’a perdu que récemment l’habitude de conserver dans des urnes le cœur de ses papes. Un culte particulier est rendu au Sacré Cœur de Jésus, représenté au verso de la médaille miraculeuse couronné d’épines et percé d’un glaive.

–    L’œil symbolise tout naturellement la perception intellectuelle et spirituelle. C’est aussi l’organe du contrôle et, comme tel, le symbole du pou¬voir à qui rien n’échappe. Dans la Bible, l’œil symbolise la conscience : l’homme est constamment sous l’œil de Dieu. Dans l’hindouisme et le bouddhisme, le « troisième œil » est celui qui voit les réalités cachées du monde spirituel. Shiva est parfois représenté avec le soleil pour œil droit et la lune pour œil gauche.
–    Le phallus est symbole de fécondité. Sous le nom sanscrit de lingam, il est l’ornement de nombreux temples hindouistes et représente Shiva, le dieu créateur. Chez les Grecs, la cuisse désigne, par euphémisme, les testicules. Se croire sorti de la cuisse de Jupiter, c’est se prendre pour l’enfant du dieu.
–    Le pied, au contact du sol, est la partie la plus basse de l’individu ; il reçoit toutes les souillures. Se mettre aux pieds de quelqu’un est symbole d’humilité. Le Christ a lavé les pieds de ses apôtres et le pape renouvelle ce geste tous les ans à Pâques. Se déchausser dans les mosquées ou les pagodes est symbole de respect.



← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles