➔ RELIGIONS ET CROYANCES

Majorités religieuses relatives et absolues

Vous êtes ici : » » Majorités religieuses relatives et absolues ; écrit le: 12 avril 2012 par chiraz modifié le 11 octobre 2018

La religion, du latin religio, de ligare, lier, est l’ensemble des croyances et des rites par lesquels l’homme essaie d’entrer en relation avec le surnaturel ou d’assurer son salut. Ont été retenues pour cette étude les neuf religions suivantes : l’animisme, le bouddhisme, le catholicisme, le confucianisme, l’hindouisme, l’islam, le judaïsme, l’orthodoxisme et le protestantisme.

Les coptes ont été classés dans l’orthodoxisme et les Druzes dans l‘islam. Les Eglises chrétiennes indépendantes, étant réfractaires à la papauté, ont été rangées dans le protestantisme avec les anglicans. Les chamanistes font partie de l’animisme. Enfin, les habitants de la Chine, des deux Corée, du Japon, de Hong Kong, de Singapour et de Taïwan ont été classés sous l’étiquette confucianiste. Ces pays comprennent, outre les athées, des bouddhistes, des shintoïstes. Des taoïstes mais aussi des fidèles de nombreuses religions chinoises traditionnelles ou de religions importées d’Occident. Les

données religieuses relatives à ces pays sont difficiles à interpréter. Outre le peu de fiabilité des informations émanant de la Chine et de la Corée du Nord, il est courant, au Japon notamment, de pratiquer deux religions : le shintoïsme et le bouddhisme par exemple. D’autre part les sectes sont très nombreuses et changeantes. Après analyse détaillée des informations disponibles, il est apparu plus logique de classer ces pays sous la rubrique « confucianisme » parce que, sociologiquement, cette philosophie a plus profondément influencé ces différentes sociétés que les nombreuses autres religions locales. Ce point de vue a été largement développé par Van- dermeersch (1986) dans son ouvrage Le nouveau monde sinisé.

Le pourcentage de fidèles des différentes religions retenu pour chaque pays est extrait de L’état des religions dans le monde (Clévenot, 1987). Environ 80 % des pays ont une religion dont se réclame plus de la moitié de la population et c’est évidemment celle qui a été choisie pour classer le pays. Pour les autres pays, la religion retenue est celle qui a le plus d’adhérents. Dans quelques cas la majorité est très relative et le classement est assez arbitraire. Par exemple le Malawi comprendrait 31 % de protestants, 25 % de catholiques, 19 % d’animistes et 16 % de musulmans. Peut-on vraiment classer le Malawi parmi les pays protestants ? D’autre part la culture dominante n’est-elle pas toujours animiste ? Ce problème se posant souvent en Afrique subsaharienne, et sous peine de devoir classer tous les pays de cette région comme étant animistes, la majorité relative a été retenue. Le Malawi a donc été classé, en première analyse, parmi les pays protestants.



La Suisse, elle aussi, a été classée parmi les pays protestants bien qu’elle comprendrait 55 % de catholiques contre 43 % seulement de protestants. Cette nouvelle majorité religieuse est due à des phénomènes tels que l’immigration, la natalité plus élevée des catholiques et les mariages interconfessionnels qui ont tendance à s’effectuer au détriment des protestants. Mais elle est trop récente pour avoir pu modifier l’âme suisse qui culturellement reste indéniablement protestante. Le même phénomène est constaté aux Pays-Bas : la majorité appartient aux catholiques depuis peu (43,1 % pour 42,5 % de protestants). La religion réformée reste évidemment la religion officielle, forte de ses privilèges, et ce pays a également été classé parmi les protestants.

Vidéo : Majorités religieuses relatives et absolues

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Majorités religieuses relatives et absolues

← Article précédent: La science chrétienne Article suivant: Le poids démographique des pays ayant une même majorité religieuse

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles