Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
RELIGIONS ET CROYANCES

Le confucianisme : Singapour

Vous êtes ici : > Autres religions > Le confucianisme : Singapour

singapour 300x200 - Le confucianisme : SingapourLes entités de Hong Kong et de Singapour sont radicalement différentes de Taïwan et de la Corée du Sud si ce n’est que leur développement économique y est tout aussi exceptionnel. Constitué d’une île principale et d’une cinquantaine de petits îlots, Singapour a une superficie ne dépassant pas 620 km2 soit trois fois celle de la principauté de Monaco. Mais sa population (3 millions) est près de 100 fois plus élevée ! A l’origine simple comptoir commercial, Singapour devint colonie anglaise en 1867. Après l’occupation japonaise durant la Seconde Guerre mondiale, il s’intégra deux années durant à la fédération malaise avant de prendre sa totale indépendance en 1965. Les Chinois, largement majoritaires (76 %), y côtoient des Malais (15 %), des Indiens (6 %) mais aussi des Arabes et des Européens. Très rapidement la très forte densité de la population incita les autorités à prendre des mesures radicales pour limiter la croissance démographique. Cette politique fut si efficace qu’en 1987 le taux de fertilité moyen s’est abaissé à 1,44 enfant par femme ce qui amena le gouvernement à revoir complètement cette politique. Actuellement certains spécialistes estiment que l’île pourrait s’accommoder d’un ou deux millions d’habitants supplémentaires…

Place essentiellement marchande en 1960, Singapour s’est rapidement industrialisé afin, d’une part, de créer des emplois pour sa nombreuse population, et, d’autre part, d’améliorer la balance commerciale déficitaire par l’exportation de produits fabriqués sur place. Au début, les industries se développèrent dans les secteurs ne nécessitant qu’une technologie simple, tels que la confection. Puis, à partir des années soixante-dix, l’industrie se diversifia et s’orienta vers des secteurs plus pointus tels que l’électronique, la chimie et la parachimie. Mais, pour les produits de ces industries, le marché intérieur s’avéra trop étroit ; Singapour s’orienta alors vers le marché international, d’abord pour écouler sa production, ensuite pour rechercher des capitaux qui, attirés par les conditions avantageuses offertes aux investisseurs, affluèrent rapidement.

Aujourd’hui Singapour, quatrième port du monde par son trafic, est un des centres les plus riches et les plus développés du monde : en 1996 le niveau de vie y était plus élevé qu’en Suisse ou qu’aux Etats-Unis. Cette prospérité explique le soutien jamais démenti de la population au « Parti de l’action du peuple » qui détient tout le pouvoir, et cela malgré ses interventions autoritaires dans tous les domaines de la vie et, bien sûr, dans l’économie. Une politique interventionniste exactement contraire à celle de Hong Kong.

Vidéo : Le confucianisme : Singapour

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le confucianisme : Singapour

Article précédent:
Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié