Le protestantisme : Les pays protestants

> > Le protestantisme : Les pays protestants ; écrit le: 16 avril 2012 par chiraz

Des trois religions issues du christianisme, la branche la plus jeune est le protestantisme, seconde en importance avec environ 500 millions de fidèles répartis géographiquement en quatre groupes de pays où domine souvent l’une des nombreuses tendances issues de la Réforme. Le premier groupe, homogènement luthé­rien, est constitué des quatre pays Scandinaves, le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Suède, et de deux pays baltes, l’Estonie et la Lettonie. Le deuxième groupe, comprenant l’Allemagne, les Pays- Bas et la Suisse, a davantage été marqué par le Calvinisme. S’y rattache le Royaume-Uni où la religion officielle, l’anglicanisme, née des contrariétés amoureuses d’Henri VIII, a par la suite été fortement influencée par le calvinisme. Le troisième groupe comprend trois pays nés de l’expansionnisme européen : l’Australie, les Etats- Unis et la Nouvelle Zélande où les Eglises protestantes, de différentes origines, sont variées et multiples.

A l’exception de l’Estonie et de la Lettonie, annexées par l’ex- URSS en 1940 et, à ce titre, victimes du marxisme, tous ces pays sont riches et même très riches bien que leur peuplement et leur situation géographique ou climatique soient aussi différents que la Suisse l’est de l’Australie ou la Finlande des Etats-Unis. Le PNBH moyen de ces pays (21421 dollars) est même supérieur à celui des pays confucianistes non marxistes (17368 dollars).

Le quatrième groupe de pays protestants résulte de l’effort missionnaire et comprend huit pays africains (Afrique du Sud, Centrafrique, Ghana, Kenya, Lesotho, Malawi, Namibie et Zambie) auxquels on peut joindre deux pays atypiques, la Papouasie et la Jamaïque. Mises à part l’Afrique du Sud et la Jamaïque (comprenant environ 75 % de noirs) ainsi que la Papouasie et la Namibie riches de leurs ressources naturelles, ces pays africains sont très pauvres et ne se distinguent en rien des pays restés majoritairement animistes. Il est vrai que les majorités religieuses y sont très relatives et que la culture reste profondément marquée par la tradition : contrairement aux pays protestants dont les populations sont essentiellement européennes ou d’origine européenne, ceux d’Afrique ne le sont que formellement et en aucun cas culturellement. Les Eglises qui s’y développent deviennent souvent autonomes au fur et à mesure que les missionnaires sont remplacés par des pasteurs autochtones. Certaines de ces Eglises font preuve de beaucoup de vitalité et d’une originalité qui les éloignent des idées de la Réforme : ce n’est pas la population qui adopte la mentalité protestante mais bien le protestantisme local qui s’inculture au point de perdre ses fortes spécificités.

.

.

Vidéo : Le protestantisme : Les pays protestants

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le protestantisme : Les pays protestants

.

.

← Article précédent: Le confucianisme : Singapour Article suivant: Les protestantismes


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles