Les douze grands Deva : Vàyu

> > Les douze grands Deva : Vàyu ; écrit le: 3 février 2012 par Hela modifié le 26 janvier 2015

C’est la divinité brâhmanique du vent, qui préside au nord-ouest, considéré comme un protecteur contre les calamités naturelles. Il fut représenté sur des fresques des grottes de Dunhuang en Chine, entre autres,bien qu’il ne semble pas avoir fait l’objet d’un culte particulier au Vâyu, gravure tibétaine Tibet ou en Chine. Dans le Vajradhâtu Mandala on le représente de couleur bleu clair et il porte un vajra dans sa coiffure. En peinture, on le représente assis sur un daim au milieu des nuages. Vêtu à la chinoise, il a des ailes dans les cheveux. Il est parfois aussi revêtu d’une armure, tenant à la main droite une lance ou un simple vajra. Dans ce cas sa main gauche fermée est posée sur sa hanche. Sur certaines peintures, il est représenté comme un vieillard à la peau rouge  avec d’amples vêtements flottants, et tenants à la main gauche une bannière qui claque au vent. Au Japon, Fû-ten est souvent confondu avec Fûjin qui est, avec Raijin (divinité du tonnerre), un des vingt-huit « acolytes » de Senju Kannon Bosatsu. En fait, il est difficile de dire dans quelle mesure Fû-ten se différencie de Fûjin dans l’esprit populaire. Fûjin et Raijin ont souvent été représentés en sculpture comme en peinture au Japon. Leur forme cependant est chinoise. Leur statue parfois remplace celle des Ni-ô à la porte de certains temples ou sanctuaires shintô, Fûjin soufflant au loin les mauvaises influences et Raijin effrayant les mauvais esprits avec ses roulements de tambour. Fûjin porte sur son dos un grand sac empli de vent. Raijin (aussi appelé Kaminari, du nom japonais du tonnerre) porte deux maillets doubles avec lesquels il frappe sur une série de petits tambours disposés en arc de cercle au-dessus de sa tête, afin de produire le tonnerre. Son corps est de couleur verte (alors que celui de Fûjin est rouge). Ces deux divinités sont celles du sanctuaire shintô du Kamo-jinja à Kyoto. Ni Fû-ten ni Fûjin ne reçoivent de culte individuel (de même que Raijin ou Rai-ten). Fû-ten est vénéré collectivement avec les autres Deva de la série des douze Deva, et avec celle des Nijûhachi-bushû de Senju Kannon Bosatsu.

Vidéo: Les douze grands Deva : Vàyu

← Article précédent: Les douze grands Deva : Varuna Article suivant: Les douze grands Deva : Ishàna


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site