Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ RELIGIONS ET CROYANCES

Les pays et les Églises Orthodoxes

Vous êtes ici : » » Les pays et les Églises Orthodoxes ; écrit le: 18 avril 2012 par chiraz

Les pays et les Églises OrthodoxesL’éclatement de l’URSS a profondément perturbé le monde orthodoxe. De la douzaine de pays ayant comme religion majoritaire 1’« orthodoxisme », six pays (Arménie, Biélorussie, Géorgie, Moldavie, Russie et Ukraine) sont des anciennes républiques de l’URSS et ne sont indépendants que depuis le début des années quatre-vingt-dix. La Bulgarie et la Roumanie faisaient partie du glacis soviétique tandis que la Macédoine et la Serbie résultent de l’éclatement de la Yougoslavie. Enfin, les deux derniers pays, atypiques, sont l’Ethiopie, pays africain ayant aussi subi le marxisme, et la Grèce, seul pays de la mouvance orthodoxe à y avoir échappé – de justesse.

Aux premiers siècles de son expansion, l’Église catholique fut divisée en cinq patriarcats : Rome, Alexandrie, Antioche, Constantinople et Jérusalem. On connaît le développement extraordinaire de celui de Rome. Les quatre autres furent rapidement confrontés à l’expansionnisme islamique. Aujourd’hui, ils ne rassemblent plus chacun que quelques millions de fidèles et parfois même beaucoup moins. Mais d’autres Eglises orthodoxes se sont créées en accord ou parfois en opposition avec le patriarcat de Constantinople qui fut, de loin, le plus puissant. Elles entretiennent entre elles des rapports complexes de communion et de dépendance mais, en général, elles sont directement ou indirectement reliées au siège patriarcal de Constantinople. Toutefois certaines Eglises, telles celles d’Ethiopie et d’Arménie sont totalement indépendantes, tant de Rome que de Constantinople. Enfin, dans la plupart des pays orthodoxes, existent des Eglises « uniates », c’est-à-dire rattachées à Rome mais



ayant gardé leurs rites byzantins. Parfois, sous les régimes marxistes, ces uniates furent rattachés de force à l’Église orthodoxe locale.

Suite à la déchristianisation organisée par les marxistes durant plusieurs décennies, le nombre de fidèles des Eglises orthodoxes est difficile à évaluer, mais il est surprenant de constater combien la foi est encore vivace dans ces pays « athées ». Avec les membres de la diaspora, le nombre des fidèles est aujourd’hui compris entre 150 et 200 millions dont une grande part vit en Russie.

Vidéo : Les pays et les Églises Orthodoxes

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les pays et les Églises Orthodoxes

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles