Le calendrier iranien

> > Le calendrier iranien ; écrit le: 17 janvier 2012 par mariouma

De nos jours encore, les iraniens emploient un calendrier et des noms de mois zoroastriens, conjointement avec les mois que nous connaissons et, à un moindre degré, avec les mois lunaires islamiques. Les iraniens sont très attachés à ces mois zoroastriens qui datent vraisemblablement du Ve siècle avant notre ère mais dont ils ne connaissent plus, à de très rares exceptions près, la signification.
L’année commence avec le printemps, entre le 21 et le 23 mars selon les années : c’est Nowruz, le Nouveau Jour, principale fête et période de congé iranienne.
Les douze mois sont solaires et ont donc 30 ou 31 jours. Les noms sont soit ceux d’êtres divins désignés par une qualité abstraite, soit ceux de symboles cosmiques. Ce sont :

–    farvardin (1-23 mars – 21 avril), de fravarti, nom des âmes dans l’Avesta.
–    ordibehesht (22 avril – 22 mai), «justice excellente ».
–    khordad (23 mai – 22 juin), « intégrité ».
–    tir (23 juin – 23 juillet), nom de l’étoile Sirius, qui, dans la mythologie perse, provoquait la pluie.
–    mordad (24 juillet – 23 août), « immortalité ».
–    shahrivar (24 août – 23 sept.), « empire désirable ».
–    mehr (24 sept. – 23 octobre), nom déformé du dieu Mithra.
–    aban (24 octobre – 22 nov.), « les eaux », abréviation de « fils des eaux ».
–    azar (23 novembre – 22 déc.), « le feu ».
–    dey (23 déc. – 21 janvier), « le créateur ».
–    bahman (22 janvier – 20 février), « la bonne pensée ».
–    esfand (21 février – 21 mars), «saint», abréviation de «sainte dévotion ».

← Article précédent: Les zoroastriens ou adorateurs du feu Article suivant: Les sikhs


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles